Vivre sans google….ou presque

L’une des premières victimes de mon envie de reprendre la main sur ma vie numérique est Google. Vivre sans Google, possible ?

Google

Paradoxalement, il n’est pas le pire en matière de respect de la vie privée puisque la société a mis en place des systèmes de gestion de ses données personnelles plutôt efficaces (bien qu’un peu cachés).

Non, le vrai problème de Google parmi les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) est le périmètre des services qu’il propose. Celui-ci couvre beaucoup trop d’aspects de ma vie pour accepter qu’une seule société puisse posséder toutes ces données. Comme je l’ai dit, je n’utilise pas Facebook, Apple a peu d’info sur moi quant à Amazon, c’est plus compliqué, il faudra que je m’y penche…

Au-delà de la maîtrise de nos données personnelles, on verra que cette connaissance peut poser problème, pour moi en tout cas, dans la qualité des services proposés (« bulle de résultats » par exemple).

Un nettoyage s’impose !

Commençons par lister les services que j’utilise

  • Le moteur de recherche : à tout seigneur…
  • Gmail : depuis des années, même du temps de mon iPhone
  • Agenda : depuis longtemps aussi
  • Contacts : n’en parlons pas, Google garde en mémoire des contacts dont je ne me rappelle même pas…
  • G Maps/Waze : utiliser tous les jours sinon tous les deux jours, gros challenge
  • Drive : peu de documents
  • Google docs et sheets : j’utilise surtout sheets pour des fonctions en ligne qui n’existent pas dans Excel
  • Youtube : difficile de ne pas passer par YouTube pour trouver une vidéo
  • Traduction : de temps en temps, surtout sur mon téléphone
  • Chrome : là il y a déjà eu de changement, on verra pourquoi
  • Chrome cast : génial, fonctionnel, pratique… un point s’impose
  • Android/Play store : ça se complique!!

Google connaît donc mes recherches, mes contacts, mon emploi du temps, les endroits je recherche et où je me déplace, les vidéos que je regarde, lit mes mails, possède une partie de mes documents dans le cloud… et je ne parle pas de ce qu’il sait grâce à Android.

« Si c’est gratuit, vous êtes le produit »

Cette petite vidéo explique clairement le problème pas besoin d’y revenir.

Vivre sans Google ?

Maintenant pour vivre sans Google, faut-il sortir le porte-monnaie ? Oui, mais pas systématiquement. Et puis nous verrons que trouver des services mêmes payants du niveau de ceux de Google n’est pas si évident.

Trouver des solutions rien que pour moi aurait été relativement simple. Mais il faut que pense pour la famille aussi. Pas question de trouver une obscure solution de Geek sinon madame et mademoiselle m’enverront sur les roses.

Le cahier des charges s’alourdit donc :

  • Un même niveau de service
  • Facile à utiliser
  • Gratuit ou pas trop cher

Éliminer complètement Google semble impossible en l’état. Mais limiter les informations que je lui offre contre la gratuité de ses services, oui.

Je commence donc une nouvelle série sur ce thème : « Vivre sans Google« 

Première victime : le moteur de recherche

 

Laisser un commentaire

ut felis elit. id, felis mattis in