Je veux un Mac, mais lequel…

Ça y est ? Vous êtes décidés ?

Si vous hésitez encore un petit peu, voilà un petit film publicitaire afin d’éventuellement lever vos derniers doutes.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Pl_FIsc8E7g[/youtube]

Allez, on y va.

Tout d’abord, où achète on son Mac ?

La distribution d’Apple repose sur trois réseaux.

Le premier et le plus simple, c’est Apple lui-même. Vous pouvez acheter directement votre machine sur le site www.Apple.fr dans la rubrique store. L’avantage, vous pourrez commander les derniers modèles, au meilleur prix, avec un délai de livraison le plus court possible, et surtout faire quelques modifications de configuration qui permettront de personnaliser votre machine. Je reviendrai sur ses modifications un peu plus tard.

Le deuxième réseau repose sur les Apple Premium Reseller (APR). Ces boutiques certifiées par Apple vous fourniront des conseils au cas où vous hésiteriez, assureront également le service après-vente le plus efficace, avec des prix normalement identiques à ceux de la boutique en ligne.

Le troisième réseau repose simplement sur un réseau de revendeurs non certifiés par Apple.

Y a-t-il un réseau privilégié par rapport aux autres ? Pas vraiment. Que vous achetiez votre machine sur l’Apple Store, chez un APR ou chez un revendeur, le service après-vente, la Hot-Line, la réparation de vos machines seront de toute façon effectués par Apple (très probablement sur un centre qui ne se situe pas en France…) Tout dépend donc de vos habitudes d’achat, et surtout de la volonté de pouvoir rencontrer quelqu’un physiquement ou pas.

Par contre, il faut savoir que lorsque Apple lance une nouvelle machine, toutes les machines d’ancienne génération disparaissent de son store. Les APR et les revendeurs disposent de stocks des anciennes machines qui lors des changements de gamme vont naturellement être soldées. Il se trouve qu’un changement de gamme n’implique pas forcément une révolution au niveau des machines, c’est à ce moment-là la bonne période pour se tourner vers un revendeur pour acheter une machine d’ancienne génération, parfaitement valable, et à un prix très intéressant.

Quelle différence entre un Mac et un PC ?

Historiquement, les Mac utilisaient des processeurs issus d’une collaboration entre IBM et Motorola : les PowerPC. Les composants graphiques n’étaient pas forcément liés aux grandes marques présentes sur le marché des PC. Pour le reste, on retrouvait à peu près les mêmes composants. D’ailleurs, c’est Apple avec son iMac qui a popularisé le port USB le premier. Depuis mi-2006, toutes les machines Apple sont équipées de processeurs Intel. La composante graphique elle est assurée par les deux grands fondeurs que sont Nvidia et ATI. Il n’y a donc plus de différence fondamentale dans les composants internes d’un Macintosh par rapport à un PC.

Alors quelles sont les caractéristiques qu’il est important pour un utilisateur de Windows d’appréhender pour son futur achat ?

La première c’est que sa machine sera peu évolutive. Je détaillerai un peu plus loin la gamme de machines Apple, mais en dehors du Mac Pro, très peu de salut pour les bidouilleurs. Que ce soit sur un iMac ou sur la gamme portable en dehors de la possibilité de booster la mémoire et de changer le disque dur, vous ne pourrez quasiment plus faire évoluer votre machine.

La deuxième, c’est que Apple refuse de se lancer dans une course à la puissance. Vous ne trouverez pas sur Mac les tous derniers processeurs sortis associés à la toute dernière carte graphique. Il faut garder en tête qu’Apple fournit des machines adaptées à son système. La qualité et le service rendu par les Mac restent donc pour lui une priorité, quitte à ne pas intégrer une technologie plus performante, mais qui ne cadre pas avec son cahier des charges. Même si l’exemple ne concerne que l’iPhone, c’est pour cela qu’Apple a refusé de sortir une version 3G de son mobile star avant d’avoir réussi à gérer la consommation d’énergie de telle manière que l’autonomie soit acceptable.

Troisièmement, pensez à vérifier la connectique de votre machine, la politique d’Apple sur ce sujet étant, à mon sens, très limite. Si les ordinateurs de bureau s’en sortent bien, la gamme portable se voit extrêmement sectorisée avec notamment l’absence de port FireWire sur l’entrée de gamme, et un nombre de ports USB que personnellement je trouve totalement insuffisante quelle que sois la gamme de produits. À savoir donc…

Quatrièmement, ne boostez pas forcément votre machine plus que de raison. Il est intéressant d’augmenter la capacité en mémoire vive, la capacité du disque dur est beaucoup moins importante que sur un PC, Mac OS prend effectivement beaucoup moins de place que Windows et pour un utilisateur lambda un disque dur de 160 Go suffira largement.

La gamme de bureaux

Elle est simple (comme la majorité de la gamme Apple d’ailleurs).

Mac Mini

On trouvera tout d’abord la machine moins chère, le Mac Mini. C’est à mon sens LA machine la plus intéressante pour le switcheur. En effet, elle associe des performances plus qu’honorables, une connectique parfaite, et surtout un prix très intéressant. On trouve actuellement le Mac Mini en vente sur l’Apple Store à 549 €. Pour ce prix, vous avez uniquement l’unité centrale. Charge à vous de récupérer votre ancien écran, votre clavier, votre souris et de passer dans le monde Apple à meilleur coût en réutilisant la majeure partie de votre matériel. Une petite astuce, pensez à acheter l’adaptateur vidéo adéquat pour pouvoir brancher votre ancien écran, les Mac utilisant actuellement les mini display port comme adaptateur standard.

iMac 2009L’iMac vient de bénéficier d’une mise à jour particulièrement intéressante avec une baisse de prix et des écrans toujours plus grands. Rien de réellement particulier à dire concernant ces machines sinon que j’attire votre attention sur leur manque d’évolutivité. Vous pourrez toujours faire des modifications par la suite, mais n’espérez pas le faire vous-même, il faudra passer systématiquement par un APR si vous souhaitez garder la garantie. Concernant la gamme actuelle, attention au processeur graphique d’entrée de gamme. Il ne permettra sûrement pas de faire tourner correctement les derniers jeux sous Windows. Privilégiez un iMac avec une carte ATI. En dehors de ça, rien à dire concernant ces machines qui allient design, puissance, et qualité de conception.

Mac ProLa dernière machine de bureau proposé par Apple est le Mac Pro. Il porte bien son nom celui-là ! Sa conception, sa puissance, mais aussi et surtout son prix en font une machine réservée aux professionnels ou aux particuliers fortunés. Je ne rentrerai pas plus dans le détail, cette machine étant tellement puissante qu’il n’y a rien de particulier à dire en dehors d’un prix totalement prohibitif.

La gamme de portables

La gamme de portables est probablement celle qui a subi le plus de modifications depuis un an.

MacBook 2009Elle vient d’ailleurs d’être à nouveau modifiée tout récemment avec l’apparition d’un MacBook particulièrement intéressant. Ce dernier pour un prix très raisonnable (900 €) propose un écran 13 pouces rétroéclairé par LED, une coque unibody plastique (technique développée par Apple permettant de réaliser des coques fines et résistantes sans « couture ») intégrant une batterie nouvelle génération proposant une autonomie d’utilisation de 7 heures maximum, un pavé tactile de nouvelle génération sans bouton apparent (certaines mauvaises langues affirment que Steve jobs est allergique aux boutons), le tout adossé à une carte graphique très raisonnable qui malgré tout ne vous permettra pas de profiter de la dernière génération de jeux en 3D. Les tests effectués ici et ici montrent que ce MacBook est bien né et peut répondre à la majorité des demandes des utilisateurs. Personnellement, je viens de le conseiller à un ami, tout en lui précisant que si c’était pour moi je passerais par l’Apple Store afin d’augmenter la mémoire vive installée à moindre coût.

MacBook ProLes MacBook Pro sont la gamme supérieure de portables Apple. Ils sont tous réalisés dans une coque unibody en aluminium très fine et très légère pour des écrans de 13 à 17 pouces, à vous de voir quel confort visuel vous souhaitez. La gamme 13 pouces ne présente, à ce jour, que très peu de différence par rapport au MacBook. Même écran, même batterie, même processeur graphique, même disque dur, mais la connectique en plus. En effet sur le MacBook, vous ne trouverez que deux ports USB alors que lorsque vous passez sur la gamme MacBook Pro vous disposez d’un port FireWire 800 et d’un lecteur de SD Card. Personnellement, je me tournerai plutôt vers le MacBook si je souhaite rester sur un écran 13 pouces. L’actuelle gamme 15 pouces est particulièrement intéressante (c’est la machine de votre serviteur). À vous de choisir votre machine en fonction de la puissance que vous désirez (et bien sur du prix) sachant que, comme précédemment, le 15 pouces d’entrée de gamme ne dispose pas d’une carte graphique suffisamment puissante pour faire tourner les jeux sous Windows. Rien à dire concernant le 17 pouces, cette machine est plus un transportable qu’un portable du fait de la taille de l’écran.

MacBook AirLe MacBook Air est un cas à part. Le portable le plus fin de la gamme, mais aussi avec la plus faible autonomie (5 heures annoncées quand même), une connectique très limitée (un port USB, pas d’Ethernet), pas de lecteur CD ou DVD… Bref, à vous de voir en fonction de vos besoins.

Les caractéristiques communes

Tout d’abord au niveau réseau, toutes les machines sont équipées d’un port Ethernet, mais également d’une connexion Wifi (norme Wifi-n.) appelée AirPort sous Mac. Le Mac supporte tous les types de connexion réseau existant sous PC et, pour les utilisateurs avancés, est d’ores et déjà capable de gérer le protocole IPV6.

La majorité des périphériques de saisie grande marque seront reconnus. Petite particularité du Mac, les souris n’ont qu’un seul bouton. Donc, les utilisateurs d’iMac verront leurs machines livrées avec probablement la toute dernière souris Multi-Touch d’Apple qui gère le clic droit avec un système de gesture des doigts. Ne vous inquiétez pas, Mac OS gère les menus contextuels et donc le clic droit. Nous verrons comment l’utiliser dans un prochain article, mais personnellement, je vous conseille, si vous n’en avez pas, d’investir dans une souris estampillée Mac.

Vous avez des disques durs, des clés USB ? Pas de soucis, ils seront reconnus. Lorsque vous les connecterez à votre Mac, ce dernier les montera et vous permettra d’y accéder. Il y a une petite particularité concernant les partitions Windows, j’y reviendrai dans un prochain article.

Concernant les imprimantes et les scanners, il n’y a pas de réponse toute faite. Je vous conseille simplement d’aller sur le site du fabricant de votre machine afin de vérifier si un pilote Mac est disponible.

Une caractéristique commune à toutes les machines en dehors du Mac Pro, elles disposent toutes en sortie d’un connecteur mini display pour la transmission du signal vidéo. Ce connecteur nécessite un adaptateur vendu par Apple afin de pouvoir le relier à un écran externe. Pensez bien à l’acheter, a fortiori si vous achetez un Mac mini…

Vous voilà paré pour acheter votre machine.

Étape suivante, le premier démarrage et l’appropriation de Mac OS. On verra ça dans un prochain billet…

1 réflexion au sujet de “Je veux un Mac, mais lequel…”

Laisser un commentaire

velit, massa ipsum accumsan in Curabitur tempus mi, luctus ut ut dapibus