Vidal et iPhone : vive la BCB !!!!

C’est l’Arlésienne médicale de l’iPhone, le Vidal. En effet, alors qu’on ne peut pas vraiment considérer que l’iPhone vient juste de sortir ni que la première version du SDK vient tout juste d’être mise à disposition, l’appstore reste toujours aussi muet en ce qui concerne la disponibilité de la Bible des médicaments français.

Il est intéressant de parcourir le forum ouvert par les éditions vitales concernant la fameuse disponibilité d’une application native pour l’iPhone : « toujours en préparation », « nous y réfléchissons », « ça ne va pas tarder »…

Alors qu’Apple a présenté son iPad dont l’utilisation pour les médecins nomades (et autres???) me semble une évidence, toujours aucune nouvelle de la part des éditions du Vidal. Pire, lorsque certains sur le forum se prennent à évoquer la disponibilité d’une autre base de données médicamenteuse française, ils sont simplement censurés (ICI).

Alors pourquoi autant d’attente ?

Tout d’abord, le Vidal est disponible depuis de nombreuses années pour les PDA. Je l’avais sur mon Palm puis sur mon HTC. En fait, les éditions du Vidal n’avaient pas cherché très loin pour porter leur dictionnaire sur ces plateformes. Elles avaient simplement porté la version électronique sur Mobipocket qui fournissait une application de lecture sur la plupart des plateformes mobiles. Le Vidal s’en trouvait disponible partout. Simple et probablement moins cher même si les recherches étaient chaotiques et pas du tout ergonomiques (probablement la plateforme plutôt que le logiciel, mais bon…).

Le problème c’est que le français mobipocket, qui commençait à prendre de l’importance dans le domaine des livres électroniques, a été racheté par………… Amazon. Je ne vais pas dans ce billet reprendre tout l’historique de la « guerre » que se livrent Apple et Amazon depuis la sortie de l’iPhone et encore plus depuis l’annonce de l’iPad mais vous renvoie à ce billet de Macgénération.com. En bref, Amazon semble (logiquement!!) bloquer le portage du lecteur Mobipocket sur l’iPhone.

Seulement voilà. Depuis le temps que cette situation existe, il aurait été bon que les éditions du Vidal réagissent. Elles l’ont fait à demi en mettant à disposition leur base de données gratuitement pour les possesseurs d’iPhone à cette adresse : http://mobile.vidal.fr. Lenteur, limitation dans les recherches et surtout nécessité d’avoir une connexion réseau excluent d’emblée nombre de professionnels de santé. Quand à une application native, je vous renvoie vers les explications alambiquées des administrateurs du forum qui tentent de justifier pourquoi une société aussi puissante n’arrive pas à faire ce qu’un simple développeur indépendant fait en quelques jours. Passons !

La BCB, oui merci !

Bref, las d’attendre, je me suis décidé à prendre un abonnement pour la BCB. La BCB ou Banque Claude Bernard est une base de données assez ancienne fonctionnant avec l’AFSSAPS et étant la première à obtenir l’agrément de la Haute Autorité de Santé. Je vous renvoie au site http://www.resip.fr pour de plus amples détails. Elle dispose d’une application sur l’appstore qui permet de la tester pendant un mois avec une limitation sur le nombre de produits disponibles. J’avais déjà pu tester cette base sur un hôpital qui la mettait à la disposition de ses praticiens. Réactive, performante et mises à jour mensuelles, bref très simple et très complète. L’application pour iPhone se révèle aussi simple. Après avoir renvoyer par courrier le formulaire disponible ici http://www.resip.fr/bcb_pour_iphone.asp, vous recevez par email votre code de déblocage. La base est fonctionnelle immédiatement par contre n’oubliez pas de faire la mise à jour.


La page d’accueil est simple et vous propose la recherche directe ou de saisir un profil patient.


La saisie du profil patient est intéressante, mais pourrait être plus performante. En effet, imaginons que l’on saisisse une patiente enceinte de quatre mois puis on recherche un antibiotique du type doxycycline, la recherche fonctionne, trouve la doxy et propose de la rajouter à l’ordonnance. Ce ne sera que lors de la vérification de l’ordonnance qu’une alerte s’affichera concernant le risque de la doxy lié à la grossesse. J’aurai préféré une limitation de facto des résultats de recherches aux seuls médicaments autorisés. De la même façon, la déclaration d’un nourrisson ou d’un enfant proposera toutes les formes galéniques d’un médicament sans se limiter aux formes adaptées à l’âge. C’est un peu dommage, peut-être dans une prochaine version.


La fonction recherche est classique par nom de médicament, par composant (DCI), par indication et par laboratoire. Je ne décrirai ici que la recherche par nom, les autres fonctions étant identiques. On se retrouve donc avec un champ classique de recherche sur iPhone avec une modification en direct de la liste des propositions au fur et à mesure de la frappe. La recherche est TRÈS RAPIDE, voire immédiate. Les résultats sont proposés sous forme de présentation galénique et dans l’ordre alphabétique avec une icône précisant s’il s’agit d’un générique ou du médicament référent et d’autres alertes comme la conduite de véhicule…..

En papouillant sur le nom du médicament souhaité, on obtient une monographie simplifiée qui reprend les éléments essentiels du produit. Si on souhaite, on peut obtenir la monographie complète de l’AFSSAPS, mais une connexion est alors requise. À noter que la consultation des données de la monographie se fait dans l’application elle-même et non pas dans Safari ce qui permet de revenir rapidement à ses recherches. En haut se situe le bouton permettant d’ajouter le médicament à l’ordonnance.

L’ordonnance en elle-même présente les médicaments ajoutés sans aucune alerte. Il faut pour cela palper le bouton « Contrôler l’ordonnance » pour obtenir un résultat. Dans l’exemple suivant, l’association macrolide – ergot de seigle a bien été détectée comme dangereuse.

Adieu Vidal

Au final, je suis TREEEEEES SATISFAIT d’avoir pris la BCB. Le chargement est ultrarapide (sur un 3GS), les données consultables hors ligne sont suffisantes pour une utilisation courante et la possibilité d’accéder aux données de l’AFSSAPS est une sécurité supplémentaire. Les mises à jour sont fréquentes (à priori tous les mois voir plus souvent, mais à vérifier). La fonction du dossier patient est intéressante, mais nécessiterait à mon sens d’être plus poussée. Le Vidal, décevant depuis des années sur la majorité de ses éditions électroniques, prend une grande claque et devrait sérieusement s’inquiéter de l’iPhonisation du milieu médical. D’ailleurs, ils ont récemment retiré leur application VidalPDA pour développer une nouvelle solution. Il serait temps…….

1 réflexion au sujet de “Vidal et iPhone : vive la BCB !!!!”

Laisser un commentaire

elementum Phasellus justo felis Aliquam leo. pulvinar vulputate, ultricies velit, tristique risus