iPad : ça décante….

Dans un précédent billet ici, j’avais donné mes premières impressions concernant la dernière création d’Apple l’iPad. Depuis mercredi soir, la blogosphère est en émoi et le nombre d’articles concernant l’iPad se multiplient les uns positifs les autres plus que critiques. De plus, la presse classique s’est emparée de l’événement et sur les sites de nos journaux nationaux, le nombre d’avis de pseudo informaticien se multiplient. Alors, un nouveau coup de génie de Steve jobs ou un nouveau flop à l’Apple TV ?

Personnellement, je ne pense pas être suffisamment compétent pour envisager les applications futures de la tablette et donner un avis pertinent. C’est pour cela que je vous propose dans ce billet un petit florilège des articles que j’ai pu trouver ici et là sur Internet et qui me semblent eux pertinent.

http://www.igeneration.fr/ipad/ipad-l-ordinateur-pour-les-nuls-10318?page=1

http://davidbosman.fr/dotclear2/index.php?post/2010/01/27/Pourquoi-je-veux-un-iPad

http://www.mac4ever.com/articles/humeur/1222/l_avis_des_programmeurs_sur_l_ipad/

http://mossblog.allthingsd.com/20100127/apple-ipad-impressions/

http://www.suntimes.com/technology/ihnatko/2017907,ihnatko-ipad-hands-on-012810.article

Alors, qu’en retirer à l’heure actuelle ?

Tout d’abord de la modestie. Apple a su démontrer notamment avec iPhone qu’un simple outil pouvait offrir des possibilités inattendues au fil du temps et des améliorations proposées donc patience.

Ensuite, il faut remarquer que les chroniqueurs qui ont eu la chance de tenir la tablette un certain temps entre leurs mains semblent plus que conquis même s’ils émettent certaines réserves.

La comparaison avec la tablette Archos qui fonctionne sous Windows Seven que l’on retrouve sur nombre de forums français ne me semble, mais alors absolument pas pertinente. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en dehors de la qualité de construction propre à Apple, la partie logicielle de l’iPad fera totalement la différence par rapport à une tablette fonctionnant sous Windows Seven qui reste ni plus ni moins que le même système avec toute sa lourdeur et sur lequel Microsoft a rajouté une couche de gestion tactile. Grâce à Apple, le système d’exploitation disparaît complètement au profit d’une utilisation simple et directe qui ne nécessitera aucune formation ni aucun entraînement. C’est à mon avis en cela que la tablette restera une révolution.

Concernant la lecture des livres électroniques sur la tablette, je reste dubitatif. Non pas que la tablette ne convienne pas, mais plus largement parce que je suis assez peu convaincu par la lecture d’un livre sur un appareil électronique. Probablement que je vieillis, mais j’avoue qu’avoir un livre entre les mains et tourner les pages fait intégralement partie du plaisir de la lecture. Bien évidemment, l’utilisation de l’iPad pour la lecture de livres professionnels et d’ouvrages de référence me semble, par contre, tout indiquée. Il est à noter cependant que la page française sur le site d’Apple consacrée à la tablette ne parle absolument pas de la nouvelle boutique iBooks. Il va falloir donc attendre qu’Apple finalise ses accords avec les éditeurs français notamment en ce qui concerne le prix.

Pour finir, je suis assez d’accord avec l’article de macgeneration qui considèrent que la tablette sera forcément un succès auprès des personnes allergiques à l’informatique et qui pourront enfin avoir à leur disposition un outil et un système totalement adapté à leurs besoins et à leurs niveaux d’utilisation.

Me concernant, mon iPhone et mon MacBook pro resteront probablement mes outils de prédilection dans l’attente d’une future version de la tablette qui pourrait réellement s’insérer entre les deux. Pour le moment, je pense que je vais laisser passer mon tour. Mais qui sait…..

Laisser un commentaire

accumsan Phasellus et, vulputate, in dolor justo ante.