Alors. iPad ou pas iPad ?

« Magique », « Extraordinaire », « On est tous très excité!!! »….., comme à leur habitude, la modestie de Steve Jobs et de ses camarades n’a d’égal que la mesure qu’ils mettent dans leur propos. Bon, c’est un keynote, il faut donner du grain à moudre.

Donc, un iPad. Ou plutôt après l’iPhone 3GS, voici l’iPhone XXL.

J’ai suivi la keynote en direct sur différents sites et tente depuis hier soir d’obtenir un peu plus d’informations de la part des chanceux qui l’ont tenu entre leur main avec des données parfois contradictoires (il est multitâche ou pas ?????).

Bref, il va falloir attendre un peu avant de prendre une décision. Car la question que tout le monde doit se poser aujourd’hui est………… à quoi ça sert ??

Le cerbère de Microsoft (Steve Balmer) avait évoqué il y a quelques semaines une tablette HP fonctionnant sous Seven sans grande conviction. D’ailleurs, lors d’une interview, il avait confirmé son scepticisme sur l’existence d’un marché pour les tablettes. Bon, il faut quand même se rappeler que le même individu (en plus d’être fier de Windows Mobile !!!) avait prédit un échec retentissant de l’iPhone.

Il n’empêche. J’ai mon iPhone et mon MacBook Pro. A quoi peut bien me servir un iPad ?

Honnêtement, je ne sais pas trop. L’objet est peut-être très intéressant mais il manque à mon avis quelques éléments qu’Apple sortira peut-être d’ici le lancement officiel du produit.

Par exemple, il n’y a, semble t’il, pas de Finder comme sur un iPhone. Il n’est donc pas question de gérer ses fichiers comme on le souhaite et donc quid de l’utilisation de la suite iWorks. De la même facon, un écran plus grand permettra probablement l’apparition sur iPhoneOS de nouveaux usages qui se rapprocheront de l’utilisation d’un ordinateur « normal », chose difficile sur l’iPad du fait de limitations matérielles et logicielles. L’arrivée de l’iPad devrait donc coïncider avec un renforcement de l’utilisation des services en ligne que sont « Mobile Me » et « iwork.com ». Il va donc falloir payer plus……

Ensuite, ce sera l’offre logicielle qui fera réellement l’intérêt du produit (comme pour l’iPhone). Pour le moment, avoir ses applications iPhone en un peu plus gros ne me sert pas à grand chose. Apple a ouvert la voie avec iWorks. On verra ce que proposeront les éditeurs dans les semaines à venir mais il  est fortement probable que certaines solutions nouvelles complémentaires de l’iPhone sortiront rapidement.

Personellement; j’aime le papier et donc ne me sens pas vraiment attiré par l’utilisation des ebooks. Sauf pour l’archivage des documents et la lecture d’ouvrages professionnels, je ne me vois pas lire un Zola sur l’iPad.

En dehors de cela, je m’imagine très bien avec un iPad pour faire certaines consultations, ou bien ma fille avec son iPad de 700 grammes en lieu et place de tous ces livres et cahiers, ou bien…..

Wait and see mais Steve l’a dit, ils sont tous très enthousiastes!!!! Alors pourquoi douter ?

2 réflexions au sujet de “Alors. iPad ou pas iPad ?”

Laisser un commentaire

Donec accumsan felis diam Sed ante. libero ipsum et, ut nunc vel,