Peur de la tempête ?

C’était hier soir vers 21 heures dans un service d’urgence d’une grande métropole qui se prépare, comme la majorité de la France, à l’arrivée de la tempête Xynthia. Le service est plein, mais la salle d’attente se vide, tous les patients ont été pris en charge ou sont en attente de résultats. Je viens de faire sortir une dame de 99 ans qui avait une patate incroyable et rien à dire médicalement, un vrai bonheur et surtout un grand éclat de rire quand elle nous a regardés avec un sourire en coin, en nous disant que ce matin elle se demandait si elle n’était pas enceinte. Après une journée à courir partout, ça fait du bien.

L’infirmière d’accueil arrive alors, elle aussi avec un sourire au coin des lèvres, notre grand-mère en sortant lui a probablement fait une autre blague. Mais non, c’est autre chose.

— Dans deux mois je pars à la retraite, je pensais en avoir vu, mais là.

— …………………. (avec un peu d’inquiétude quand même)

— J’ai un monsieur qui vient de se présenter, il a eu peur du bruit de la tempête l’année dernière.

— …………………. (bon ça commence à sentir le lexomil sous la langue)

— Donc la, il vient juste pour dormir aux urgences.

— …………………. (j’avoue que rien ne m’est passé par la tête à ce moment-là, encéphalogramme plat)

— Il ne veut rien d’autre qu’être dans la salle d’attente et rester la nuit le temps que la tempête passe.

Il est donc resté pour la nuit après quand même lui avoir précisé que l’on ne faisait pas le petit déjeuner :-). J’avoue qu’à un moment, j’ai hésité à l’envoyer voir un psychiatre, mais bon, après tout, la peur ça ne se maitrise pas !

La cerise sur le gâteau, c’est quand on lui a demandé s’il ne s’inquiètait pas pour sa maison :

— Non, non, ma femme est restée à la maison, elle appellera les pompiers s’il le faut !

Bin oui, j’aurais du y penser.

Laisser un commentaire

accumsan neque. nec lectus risus. in